Bonjour à tous !

Voici maintenant quatre années que nous partageons avec vous nos créations, nos moments de doutes et petits bonheurs au sein de notre entreprise.

Durant ces années, vous avez pu nous voir évoluer, grandir, changer de statut… Nous avons pu rencontrer certains d’entre vous sur des foires, à l’atelier ou en galerie marchande, en Savoie ou en Haute Savoie. Avec d’autres, nous avons échangé sur Instagram, Facebook  ou par mail. Et c’est toujours un plaisir immense de vous savoir à nos côtés ! Merci pour ça !

ça c’est vous quand on se rencontre ^^

Travailler dans le vaste monde d’Internet

La concurrence sur la toile est infinie. Chaque jour, de nouveaux sites font leur apparition. Et chaque jour, vous êtes de plus en plus sollicités par de la publicité, que ce soit sous les vidéos ou entre deux publications de vos amis. Pourtant, cette communication est devenue indispensable pour les sites comme le nôtre, et même les commerces physiques s’y mettent ! Difficile de trouver la juste dose pour ne pas vous saouler…

Il faut savoir qu’à moins d’ un gros investissement financier au départ et une équipe de développeurs à votre service, il faut généralement plusieurs années pour pouvoir vivre d’un site internet. Alors les sites naissent…puis s’éteignent aussi vite, emportant avec eux leurs comptes Instagram qui ne sont plus alimentés, souvent de découragement.

Il n’est jamais facile de se démarquer dans l’univers infini d’Internet. Pas aisé non plus d’instaurer une confiance sur une plateforme e-commerce… Ici, c’est chaque jour que nous travaillons à entretenir cette confiance si durement gagnée et si fragile à la fois. En proposant un service après-vente efficace, en tissant des liens réguliers mais surtout réels via les réseaux, et en étant les plus transparents possible sur tout ce qui concerne lessavoyards.fr

Aussi, si nous choisissons parfois de mettre en lumière notre quotidien sur les réseaux, c’est pour vous montrer que, derrière nos écrans, se trouve une toute petite équipe, qui se plie en 4 pour vous proposer des articles sympas et drôles. A l’heure où tout se fait à distance, Il nous semble tellement important de revenir à l’humain ! C’est ce que nous voulons, chez lessavoyards.fr : de l’humain, du vrai, sans artifice. Un e-commerce de proximité en somme ! Nous ne voulons pas vous proposer de contenu indigeste, fait d’une succession d’articles et de promotions. Sur des réseaux généralement superficiels et lisses, nous préférons les publications plus légères, comme par exemple quelque chose qui nous semble beau, un moment drôle… Bref, de la spontanéité !

Nous nous donnons beaucoup de mal à faire marcher notre commerce ! Trouver des idées, dessiner, mettre à jour le site, mettre en ligne, gérer nos stocks, faire des devis, de la facturation, faire de jolies photos… Nous sommes à la fois graphistes, imprimeurs, community managers, manutentionnaires, secrétaires, livreurs …Mais quel bonheur de faire ce qui nous plait ! 💗

Cependant, depuis quelques temps, nous, les e-commerçants, devons faire face à un fléau qui s’étend de plus en plus sur la toile …

Le nom de ce fléau ? Le Drop shipping ! Vous en avez sans doute déjà entendu parler. Si j’ai choisi de vous en parler aujourd’hui, c’est parce qu’il pollue internet, nuit aux petites entreprises comme la nôtre, brise une confiance déjà légère et instaure clairement un climat de méfiance vis-à-vis des e-commerces, en plus de frôler l’illégalité. Et aussi, disons le, parce que ces pratiques m’exaspèrent, non seulement en tant que e-commerçante, mais aussi en tant que consommatrice. Mais qu’est-ce que le drop shipping ? 🕵️

Le Drop sh…Quoi ??

La définition selon Google : Le drop shipping (en français la « livraison directe » ou l’« expédition directe ») est un système tripartite où le client (le consommateur) passe commande sur le site internet du distributeur (le revendeur ou drop shipper), lequel transmet celle-ci au fournisseur (le grossiste) pour que celui-ci assure la livraison et gère les stocks …

Explications : Vous êtes chez vous et vous recherchez un produit sur internet. Vous pensez avoir trouvé votre bonheur. Vous passez donc commande. De son côté, le drop shipper (celui qui possède le site sur lequel vous avez acheté) envoie votre commande directement au fournisseur et…c’est tout ! Son boulot s’arrête là ! Aucune création, pas d’achat de matière première, pas de gestion de stock ni des envois…rien ! Même les photos des produits sont des copier-coller de celles du fournisseur ! 🤪🤪🤪

 Le service après-vente ? Inexistant ! Le drop shipper n’a besoin que d’un ordinateur pour exercer et ne se soucie pas de votre satisfaction concernant son achat. Il a encaissé la transaction, point. 💸

Bien sûr, vous venez de payer votre article une multitude de fois plus cher que la normale, puisqu’un intermédiaire s’est incrusté entre vous et le fournisseur. Et bien sûr, vous allez mettre des semaines à recevoir votre article qui est expédié…du bout du monde !

Les mentions légales des sites de Drop shipping sont pour la quasi-totalité incomplètes. La provenance des produits qui y sont mis en vente est passée sous silence. Ces deux points font déjà du drop shipping une pratique très discutable, à la limite de la légalité. On ajoute à cela le fait que le drop shipper rend rarement de comptes à la fiscalité, profitant, entre autre, du statut d’auto entrepreneur…

Autre pratique largement utilisée par les sites de Drop shipping : jouer sur l’écologie. Ils usent et abusent des termes « made in France », « naturel », « écologique », « responsable », trompant très largement le consommateur sur la marchandise. Exemple devenu courant de « greenwashing » : Un bracelet acheté = un arbre planté. Belle arnaque !

Le greenwashing ou écoblanchiment, mais qu'est-ce que c'est au fait ?

Bien entendu, les sites de Drop shipping fleurissent et fanent aussitôt. En effet, une fois leurs noms « grillés » sur les réseaux, et affublés du mot « arnaque » sur google, pouf ! Ils disparaissent…pour réapparaitre sous d’autres noms ! Mais alors comment les démasquer ?

Comment repérer un site de Drop shipping ?

Vous avez repéré un site qui vous parait intéressant et vous voulez être certain qu’il ne s’agisse pas de drop shipping ?  Voici des indices qui doivent vous mettre la puce à l’oreille :

  • La page Facebook du site est récente. Elle ne possède pas ou peu d’avis ou de recommandations. Regardez aussi les commentaires.
  • Googlisez le site et ajoutez le mot « arnaque ». Souvent vous serez vite éclairé, dès les premiers liens. Car même si le drop shipping n’est pas encore défini comme étant clairement une arnaque, les clients mécontents laissent souvent des commentaires peu élogieux sur les forums.
  • Vous contactez par mail/commentaire/messenger le vendeur. La réponse (s’il y en a une) est signée Céline, Mathieu, Tartempion… Pourtant, dans les mentions légales du site en question, un seul et autre prénom apparait. Point de Céline, ni de Mathieu. Qu’il s’agisse du directeur de la publication, du webmaster, du créateur ou du propriétaire du site. La personne qui vous répond ment donc sur son identité. C’est mal parti pour instaurer la confiance…
  • Dans les conditions générales de vente, vous constatez que les échanges et/ou remboursements sont possibles, sauf pour les produits soldés. Jusqu’ici, rien d’anormal. Sauf qu’en y regardant de plus près, tous les articles en ligne sur le site ont des prix barrés. Donc sont soldés. D’ailleurs les promotions en cours sont souvent très (trop) alléchantes.
  • Les délais : Souvent les délais d’expédition sont mis en avant. Généralement dans les 48h/72h. Attractif. Mais quid des délais de réception ? Car c’est l’acheminement qui nous intéresse ici. Il faudra compter environ 3 semaines à votre colis pour venir de Chine. Souvent, vous trouverez le délai d’acheminement, bien caché au fond des conditions générales de vente…Si ce n’est pas le cas, contactez la personne qui gère le site.
  • Les avis clients. La plupart du temps, les avis ne sont pas disponibles. Lorsqu’il y en a, seuls des avis positifs apparaissent. Certains modules d’avis installables au moment de la création des sites sont très facilement « bidouillables ». Le propriétaire du site de drop shipping peut très facilement y laisser de faux avis…Pour être sûr de vous, favorisez le plus possible les sites ayant déjà pas mal d’avis, et avec la mention « avis vérifiés ».
  • Présence de « timers » sorte de compte à rebours vous annonçant que la promotion en cours est bientôt terminée. Ou bien apparition d’un message qui vous dit combien de personnes sont actuellement en train de consulter la page, ou qui viennent d’acheter l’article que vous êtes en train de regarder…

La liste est longue. Plus vous cumulez de ces indices, plus vous avez bien entendu de risques que le site dont vous doutez soit un site de drop shipping.

Une loi pour mettre fin aux abus ? ⚖️

Récemment, le gouvernement a vu dans ces pratiques un manque à gagner énorme. En effet, 98% des sites de drop shipping « oublient » de payer la TVA. Et quand il s’agit de remédier aux fraudes et de récupérer des milliards…

 Alors, depuis le début de cette année, il n’y a plus de dissociation fiscale entre la livraison et la vente du bien. Pour faire simple, les sites de drop shipping sont donc devenus redevables de la TVA et doivent désormais tenir des historiques de leurs ventes sur une période de 10 ans.

De quoi commencer doucement à agir à la base, c’est à dire forcer les petits malins à faire face à leurs responsabilités !

Affaire à suivre.. D’ici là, soyez prudents !

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *